Chien
    Chien, gardien du palais

Pourquoi les chiens doivent-ils être nourris

Mawu créa les êtres humains, les animaux et les oiseaux. Tout le monde parlait la même langue. Les êtres humains et les animaux se comprenaient. En ce temps là, les gens ne s'offraient pas de cadeaux. Ceux qui avaient des biens les gardaient pour eux.

Il y avait un homme dont la femme était enceinte. Cet homme ne restait jamais chez lui. Il était toujours parti à la chasse. Un jour qu'il était à la chasse, sa femme commença à accoucher. Or il y avait un chien à côté de la femme. La femme eut une hémorragie alors qu'elle était sur le point d'accoucher et elle s'écria : "Si seulement il y avait quelqu'un ici que je pouvais envoyer appeler mon mari".

Le chien l'entendit et se mit à la recherche du mari. Quand il le trouva, il remua sa queue contre les jambes du mari. L'homme ne se leva pas. Il revint et recommença encore et encore. Le chasseur pensa alors que le chien avait attrapé un animal, et il le suivit.

Parce qu'en ce temps là les chiens piégeaient les animaux quand leurs maîtres n'étaient pas là et venaient les avertir en faisant battre leur queue contre leurs jambes.

Après avoir marché un certain temps, l'homme s'arrêta pour regarder autour de lui. Le chien qui le précédait retourna vers lui et lui tapa sur les jambes avec sa queue. L'homme s'arrêta encore et le chien revint pour l'encourager à continuer. Il continua ainsi jusqu'à ce qu'ils arrivèrent à la maison.

L'homme arriva juste à temps pour aider sa femme alors qu'elle accouchait. Or pour pouvoir accoucher il fallait un médicament. L'homme donna le médicament à la femme et elle accoucha d'un garçon. On l'appela Hunsu.

La femme dit à son mari que si ce n'était pas pour le chien, elle serait morte. Pour remercier le chien, l'homme tua un poulet et prépara un ragoût de poulet, de viande et d'huile de palme qu'il donna au chien.

Or cet homme à une autre femme, plus jeune. Elle aussi elle est enceinte. Mais celle-ci est radine et ne veut jamais rien donner à personne. Quand elle mangeait, elle ne donnait jamais rien au chien. Maintenant, pour elle aussi il était temps d'accoucher. Le chien est près d'elle. Elle a très mal et elle se lamente : "Si seulement il y avait quelqu'un ici, je l'enverrai appeler mon mari".

Le chien lui dit : "Pourquoi ne dis tu pas cela au ragoût que tu aimes tant et que tu ne partages jamais. Peut-être qu'il ira chercher ton mari". La femme répondit au chien : "Ah, tu sais parler et tu ne veux pas aller chercher mon mari ? Je t'en supplie, va le chercher".

La femme supplia le chien et finalement il alla chercher le mari. Mais quand il le trouva et le ramena à la maison, il était déjà trop tard. La femme avait accouché d'un mort-né. Le mari se fâcha contre sa première femme et lui demanda : "Pourquoi n'as tu pas envoyé le chien me chercher ?". La première femme dit "Je l'ai fait, mais il a refusé parce que la deuxième femme est trop égoïste".

Alors le mari dit à la femme qui avait accouché d'un mort-né de nourrir les chiens. C'est pourquoi de nos jours, quand on mange, on n'oublie jamais le chien. En ce temps là, les gens ne donnaient jamais de cadeaux aux chiens, mais les chiens donnaient des cadeaux aux gens.