>>   Ressources   



Lettre du 10 octobre 1902, du roi Gbêhanzin à M. Gerville-Réache, député de la Guadeloupe, lui demandant d'intervenir pour son retour au Dahomey


" J'ai été victime des intrigues de Toffa, roi de Porto-Novo, et de la perfidie des interprètes achetés par lui, qui trompaient et les Français, mes amis, et moi.

" Lorsque, de ma propre initiative, je me rendis auprès du colonel Dodds, je lui demandai spontanément de me conduire en France, pour conférer avec le Chef de l'Etat et éclaircir le malentendu dont j'étais victime. Je croyais donc me rendre en France, pendant que j'étais dirigé sur la Martinique.

" Je crois que si le gouvernement était éclairé, je serais rétabli dans mes anciens pouvoirs en même temps que dans l'amitié de la France.

" Je serai pour la politique française un agent dévoué et un ami fidèle, un propagateur de ses idées, un collaborateur.

" Notre santé à tous décline, les derniers phénomènes volcaniques, si terribles et nouveaux pour nous, achèvent d'ébranler notre santé ".


© copyright 1999-2011 | EPA | all rights reserved