Accueil Activités Autres Accord-cadre entre l'EAMAU et l'EPA

Accord-cadre entre l'EAMAU et l'EPA


Messieurs N'Da N'Guessan KOUADIO et Alain GODONOU, respectivement Directeur Général de l'Ecole Africaine des Métiers de l'Architecture et de l'Urbanisme - EAMAU et le Directeur de l'EPA, ont signé en présence de leurs collaborateurs, d'invités et de journalistes, ce mardi 06 février 2001, au siège de l'Epa à Porto-Novo, un accord-cadre de coopération entre les deux institutions qu'ils dirigent.

Par cet accord, les deux institutions visent à établir et développer une coopération scientifique, technique et professionnelle dans les domaines communs à leurs missions respectives, en particulier pour la sauvegarde et la valorisation des patrimoines culturels mobiliers et immobiliers, urbanistiques et architecturaux de l'Afrique subsaharienne.

Ainsi, l'EPA et l'EAMAUu comptent œuvrer ensemble à l'identification, l'analyse, la sauvegarde et la valorisation du patrimoine immobilier, des sites, des monuments, des édifices architecturaux, des tissus d'habitat dans les lieux historiques et les foyers de civilisation rurale et urbaine à l'origine des villes d'Afrique subsaharienne.

Dans cette dynamique, sont envisagés des échanges d'étudiants, d'enseignants, de chercheurs et de personnel technique, d'échanges documentaires, l'organisation de manifestations scientifiques et l'offre d'expertise spécialisée à la demande des institutions et des communautés. Les  Directeurs  signent la convention Cette initiative est salutaire pour les villes africaines dans la mesure où la gestion de leurs patrimoines immobiliers constitue depuis les indépendances une réelle gageure. Il s'agit d'encourager et de susciter de nouveaux comportements à l'égard de nos savoirs et savoir-faire anciens.

L'EPA a aujourd'hui, aux yeux des instances en charge de la culture et du patrimoine mondial, notamment l'UNESCO, acquis une somme d'expériences en matière de conservation et de promotion du patrimoine culturel immobilier. La réhabilitation des palais royaux d'Abomey, de la Maison PREMA et du Jardin botanique national (site de la forêt sacrée du royaume de Hogbonou), devenu Jardin des plantes et de la nature (Jpn) à Porto-Novo, redessine le paysage de ces villes en rehaussant leur caractère de ville historique.

Un grand programme pilote de valorisation du patrimoine architectural de la ville de Porto-Novo, commandité par le Bureau régional de l'UNESCO pour le Bénin et le Togo et la Circonscription urbaine de Porto-Novo est en cours d'étude et pourra démarrer courant 2001.

Selon M. N'Da N'Guessan KOUADIO, Directeur de l'Eamau, "la sauvegarde du patrimoine immobilier devra occuper désormais une place essentielle dans les plans de développement des municipalités. Cette option fait déjà l'objet de réflexion en Côte d'Ivoire (Programme de Gestion urbaine) et au Bénin (Programme de Développement municipal). Il convient de l'étendre à toutes les grandes villes de la sous-région si nous voulons que celles-ci gardent un cachet authentique".

Photo de famille L'EAMAU et l'EPA sont deux établissements panafricains de formation supérieure. L'une spécialisée dans la formation des architectes et urbanistes africains, est créée depuis 1976 et a son siège à Lomé (Togo). L'autre, plus jeune (créée en 1998 sur les acquis du Programme PREMA), contribue à l'encadrement des professionnels du patrimoine et des musées dans 26 pays africains. Le siège de l'EPA est sis à Porto-Novo (Bénin).

Il est à souhaiter que cet accord puisse créer les conditions d'un réel changement de comportement des populations à l'égard de nos patrimoines, signes tangibles du génie de nos ancêtres.

       

  

Vous êtes ici : Home Activités Autres Accord-cadre entre l'EAMAU et l'EPA