Accueil Accueil Equipe Activités Territoires Réduction de la pauvreté à Porto-Novo - Accron-Gbècon

Réduction de la pauvreté à Porto-Novo - Accron-Gbècon


Conclusions et recommandations


Trois séries de conclusions et de recommandations ont été présentées à la suite des études d'analyse socio-économique et juridique.

  1. Conclusions et recommandations concernant l'analyse de la pauvreté dans l'îlot Accron-Gbècon

    Les données recueillies lors des enquêtes menées sur le terrain permettent aujourd'hui de mieux comprendre le contenu de " la pauvreté " dans l'îlot Accron-Gbècon.

    Ici comme ailleurs, la pauvreté est un cercle vicieux qui s'auto-alimente. L'extrême modicité du pouvoir d'achat des populations de ces quartiers a entraîné un certain désintérêt des services publics par rapport à la mise en place des équipements d'eau, d'électricité, de voirie, etc., dont l'entretien devrait être à la charge partielle ou totale desdites populations.

    L'environnement d'insalubrité qui en découle rebute les personnes qui pourraient s'installer dans ces quartiers ou y localiser des affaires " rentables ".

    Deux dimensions importantes de la pauvreté sont à souligner dans ces quartiers :

    • Le désespoir des populations résidentes qui sont régulièrement l'objet d'enquêtes sur la pauvreté qu'elles estiment sans suite. De fait, ces enquêtes leur renvoient ainsi régulièrement l'image de leur misère.
    • L'émigration vers d'autres cieux de la frange des gens ayant un potentiel d'initiatives et d'entreprises.

    Pour contrebalancer les perceptions négatives et la dépréciation dont se sentent victimes ces populations, à tort ou à raison, il est recommandé que la profondeur historique de ces quartiers et leur richesse en patrimoine culturel soient présentées et perçues comme des éléments positifs d'altérité et de valorisation. C'est un long travail d'éducation et de psychologie qu'il est nécessaire d'entamer le plus rapidement possible, pendant que les témoins de cette histoire et de ce patrimoine sont encore visibles dans le paysage et imposent un certain respect.

     

  2. Conclusions et recommandations concernant le cadre de gestion du patrimoine dans l'îlot

    Du point de vue juridique, il est aujourd'hui impérieux que les pouvoirs publics prennent un certain nombre de décisions relatives à la protection du site, à sa mise en valeur et à sa gestion.

    2.1 Protection juridique de l'îlot
    Dans le cadre de l'étude pour la réhabilitation du patrimoine historique de la ville de Porto-Novo, un arrêté portant mesures conservatoires du patrimoine historique de la ville a été proposé. Ce texte qui visait à arrêter les destructions et constructions inopportunes, n'a toujours pas été pris. Les éléments du patrimoine inventoriés continuent donc d'être sans protection juridique, d'autant plus que la législation béninoise, en matière de classement est désuète.

    L'étude proposait également la mise en place de règlements particuliers d'urbanisme et d'architecture. A l'intérieur de ces règlements, l'îlot Accron-Gbècon devrait faire l'objet de dispositifs spécifiques.

    Tout ceci suppose une révision du Schéma directeur actuel de la ville qui prévoyait notamment le passage dans l'îlot d'une rocade dont le maintien entraînerait forcément des destructions considérables.

    2.2 Cadre de gestion
    Du point de vue légal, la gestion du patrimoine culturel immobilier de l'îlot Accron-Gbècon relève de deux dispositifs juridiques distincts.
    Premièrement, la Loi N° 91-006 du 25 février 1991 portant Charte culturelle nationale, dispose très clairement que l'Etat est le garant de la sauvegarde et de la promotion des biens culturels nationaux. Deuxièmement, la loi N° 97-029 du 15 janvier 1999 sur la décentralisation, fait des communes les gestionnaires immédiats de leurs territoires.

    Il convient donc de concilier ces deux dispositifs, de veiller à ce qu'ils soient interprétés de façon positive et non conflictuelle.

    La présente étude recommande la signature d'une convention entre l'Etat béninois et la municipalité de Porto-Novo pour préciser le cadre de gestion du patrimoine de la ville en général et de l'îlot Accron-Gbècon, en particulier.

    Par ailleurs, les conclusions de l'étude 2 suggèrent la mise en place d'un établissement public administratif sous le contrôle de la municipalité. Cette structure assurerait une mission de service public tout en bénéficiant d'une autonomie de gestion.

    Dans tous les cas, les modalités de gestion qui seraient définies, devraient veiller à l'implication de l'Etat, de la municipalité et des populations résidentes.

     

  3. Conclusions et recommandations concernant la revitalisation de l'îlot

    L'îlot Accron-Gbècon situé dans le tissu le plus ancien du centre historique de Porto-Novo recèle un patrimoine culturel à forte charge identitaire pour cette ville. Mais la perception des valeurs de ce patrimoine déjà fortement dégradé est handicapée par un environnement insalubre, résultat du paupérisme ambiant.
    S'inspirant des études réalisées, le présent rapport propose et recommande pour la revitalisation de l'îlot trois axes d'actions :

    3.1 La mise en place d'un programme éducatif avec pour objectif la sensibilisation des populations résidentes ou non à l'importance du patrimoine de l'îlot
    Ce programme devrait s'appuyer d'une part, sur une signalétique distinguant les principaux éléments et sites chargés de sens et d'histoire, et d'autre part, sur la réhabilitation progressive de ces éléments. Des propositions concrètes de réhabilitation font l'objet de l'étude 3.

    3.2 La mise en place d'un programme d'assainissement de l'îlot avec pour objectif l'amélioration de la voirie (ramassage des ordures ménagères, élimination des dépotoirs sauvages, évacuations des eaux usées, etc.)
    Les points d'alimentation en eau potable devraient être démultipliés.
    Simultanément, des actions de construction de latrines devraient être promues au niveau de l'habitat vernaculaire prédominant dans ces quartiers. S'il faut reconnaître ici que la ville tente de mettre en place ce type de programme, il faut aussi bien admettre que pour le moment, c'est sans grande conviction et donc sans résultat probant.

    3.3 La promotion de micro-projets de développement économique
    Les activités économiques identifiées par l'étude 1 sont des activités de survie. Il s'agit essentiellement d'un ensemble de "petits commerces", d'ateliers d'artisans, de production maraîchère et de pêche qui relèvent presque toutes de l'économie de proximité. Ce tissu économique très fragile par essence pourrait être notablement amélioré par un système adapté de micro-crédits. Des enquêtes supplémentaires sont nécessaires pour définir et mettre en place ce système de micro-crédits. Les activités comme le maraîchage et même le jardinage pourraient être relancées dans ces quartiers si leurs auteurs sont rassurés sur le fait qu'ils ne seront pas renvoyés du jour au lendemain de leurs espaces de production.
    A côté de ces activités économiques traditionnelles de l'îlot, quelques nouveaux emplois pourraient être développés grâce au tourisme culturel ; guides, animateurs de site, conteurs, artisans d'art… sont autant de métiers qui pourraient y prospérer.

Vous êtes ici : Home Accueil Equipe Activités Territoires Réduction de la pauvreté à Porto-Novo - Accron-Gbècon