Accueil Pôles d'activités Activités Territoires La gestion des risques pour le patrimoine mondial

La gestion des risques pour le patrimoine mondial

 

Logo AWHF
Logo EPA
Logo DPC
Logo MAE Norvège
Logo UNESCO-CPM

 

Projet de site : La gestion des risques pour le patrimoine mondial

Date : 18 mars au 11 avril 2013

Lieu : Palais royaux d’Abomey, Bénin

 

Tombe du roi Guezo
Un bâtiment du palais d'Abomey
Un bâtiment du palais d'Abomey

 

Contexte :

Lancé le 03 mai 2006, le Fonds pour le patrimoine mondial africain (AWHF) a été créé pour assister les Etats africains à améliorer la conservation de leur patrimoine culturel et naturel, conformément aux dispositions de la Convention du patrimoine mondial. En conformité avec la Convention du Patrimoine Mondial, le second cycle de rapports périodiques pour la région Afrique a eu lieu en 2009-2011. Le rapport périodique a identifié quatre domaines prioritaires à aborder dans la région à savoir :

  1. Engagement des communautés et avantages du patrimoine mondial ;
  2. Reconnaissance, formalisation et documentation des systèmes de gestion traditionnels ;
  3. Patrimoine mondial et besoins de développement ;
  4. Patrimoine mondial dans les zones de conflit et post-conflit.

L’AWHF, en relation avec le Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, l’ICCROM, l’EPA, le Centre pour le Développement du Patrimoine en Afrique (CHDA) et la Fondation Nordique du Patrimoine Mondial (NWHF), a développé un programme de mise en œuvre des domaines prioritaires identifiés dans le rapport périodique. Le programme comprend plusieurs activités dont un projet de site sur la gestion des risques.

Les biens du patrimoine sont de plus en plus exposés à différentes menaces, tels que les incendies, les inondations, les catastrophes naturelles, le vandalisme en situation d’instabilité politique ou de conflits armés etc. Le projet de site va se concentrer sur la gestion des risques aux Palais royaux d’Abomey, bien inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril en 1985 en raison de dommages causés par une tornade. Il a été retiré de cette liste en 2007, après des efforts concertés pour améliorer sa conservation et sa gestion. En 2009 et 2012, le bien a été endommagé à nouveau par des incendies ayant détruit plusieurs bâtiments, des murs et des bas-reliefs.

Objectifs :

  • Améliorer la gestion des risques et la conservation des palais royaux d’Abomey ;
  • Améliorer la capacité des praticiens du patrimoine et des communautés à mieux planifier les risques (y compris les conflits) et prendre les mesures de conservation nécessaires après une catastrophe ;
  • Accroître les connaissances et les compétences en matière de conservation ;
  • Consolider le réseau de professionnels et membres de la communauté qui sont capables de relever les défis in situ en matière de gestion des risques sur les biens du patrimoine mondial.

Cible :

10 gestionnaires de site et professionnels du patrimoine affiliés à un bien naturel ou culturel.

Résultats attendus :

  • Une esquisse de plan de la gestion des risques pour le bien « Palais Royaux d’Abomey » est élaboré ;
  • 10 professionnels du patrimoine naturel et culturel sont outillés à la gestion in situ des risques ;
  • Un chantier-pilote de mise en œuvre des mesures de gestion des risques est réalisé.

Coordination : Ecole du Patrimoine Africain – EPA.

Partenaires : Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, l’ICCROM, le Centre pour le Développement du Patrimoine en Afrique (CHDA), Direction du Patrimoine Culturel du Bénin

Financement : Norvège la Fondation Nordique du Patrimoine Mondial (NWHF) / Fonds pour le patrimoine mondial africain – FPMA.

Vous êtes ici : Home Pôles d'activités Activités Territoires La gestion des risques pour le patrimoine mondial