Accueil Pôles d'activités Activités Territoires Résumé des conclusions et recommandations

Résumé des conclusions et recommandations

Au seuil de l'étude sur la réhabilitation du patrimoine historique de la ville de Porto-Novo, et au-delà des objectifs et du contenu contractuel de ce travail, il convient de garder à l'esprit les conclusions et recommandations suivantes :

  1. patterson2La ville de Porto-Novo a encore un patrimoine extrêmement riche et varié. La présente étude, en particulier l'inventaire réalisé l'a largement démontré. La candidature à l'inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO relève donc d'une ambition légitime et réaliste. Cependant cette inscription n'est pas gagnée d'avance. Le patrimoine se dégrade à une grande vitesse. Les pertes sont déjà considérables, et les tendances négatives sont toujours présentes dans la ville. Pour inverser ces tendances, il convient d'engager des actions de grande ampleur qui sont proposées dans le plan de sauvegarde. Il est par ailleurs indispensable que la ville se dote d'une structure de gestion de son patrimoine, "Maison du patrimoine" comme instance de veille et d'éveil, de coordination des actions à entreprendre. Mais la mise en place de cette structure et la traduction opérationnelle du plan de gestion nécessitent des études complémentaires qui prendront du temps ; les ressources humaines ne pouvant être immédiatement disponibles et opérationnelles à un niveau suffisant de compétence. Il faudra également du temps pour mobiliser les ressources financières et matériels nécessaires au démarrage de ce vaste chantier.

     

  2. La gestion du patrimoine culturel de la ville par des actions de sauvegarde et de mise en valeur ne peut être considérée comme relevant d'une politique sectorielle du patrimoine ; elle doit être conçue comme une composante d'un plan plus global de développement et de gestion urbaine. C'est donc une approche intégrée, transversale que la municipalité devrait avoir.

    da_silva

  3. Le cadre réglementaire doit impérativement être renforcé, en fait mis en place, par la prise d'au moins un arrêté municipal portant mesures conservatoires et reprenant les termes de l'arrêté inter-ministériel proposé au cours de cette étude.

     

  4. L'Ecole du Patrimoine Africain, basée à Porto-Novo, en partenariat avec l'EAMAU et en coordination avec la SERHAU-SA, devrait jouer ou continuer à jouer un rôle de conseil à la municipalité, en prenant en charge certains aspects relatifs au suivi de la présente étude, selon des modalités à définir de commun accord avec la ville et ses partenaires.
Vous êtes ici : Home Pôles d'activités Activités Territoires Résumé des conclusions et recommandations