Accueil Pôles d'activités Collections Activités Formations Gestion stratégique des ressources : rapport

Gestion stratégique des ressources : rapport


Date : 8 au 19 janvier 2001

Introduction :

burkina4
       Contrôle de l'inventaire au Musée national

Du 8 au 19 janvier 2001, s'est déroulé à Ouagadougou, au Burkina Faso, un atelier sur la Gestion stratégique des ressources dans les musées. Cette formation, qui a été financée par le Köninklijk Instituut voor de Tropen (Institut royal des Tropiques) des Pays-Bas (KIT), a été organisée au profit du Musée national du Burkina Faso, par l'Ecole du Patrimoine Africain (EPA) dont le siège se trouve à Porto-Novo au Bénin.

Les discussions entre les trois parties prenantes avaient abouti à un programme de formation sur deux semaines. La première semaine a été consacrée à un cours sur la documentation manuelle dans les musées. Le cours sur la gestion stratégique proprement dit, s'est déroulé sur la deuxième semaine. Cette décision d'inclure une semaine sur la documentation manuelle correspondait à une préoccupation des professionnels des musées burkinabé d'aborder le problème de la documentation, inexistante dans certains musée, ou à l'état embryonnaire, alors même que le Musée national avait commencé un programme d'informatisation des collections (Object ID) grâce notamment au soutien du KIT. Ainsi leur a-t-il paru judicieux de séparer ces quinze jours de formation en deux, la gestion des ressources leur paraissant indissociable de la gestion des collections, devoir fondamental de tout musée, car découlant directement de la mission de conservation et de mise en valeur de l'institution.

Participants et enseignants :

La formation a réuni 10 professionnels burkinabé, venant de 5 musées différents. 5 d'entre eux venaient du Musée national, les autres venant du Musée de la Musique, du Musée Provincial du Houet, du Musée des Civilisations du Sud-Ouest, du Musée de Kaya et du Musée privé de Manéga. 3 des 10 participants étaient des enseignants récemment détachés et n'ayant aucune connaissance du travail dans les musées.

L'enseignement a été assuré pour la première semaine par Mme Anne Avaro, enseignante principale, et M. Domingos Ziva, enseignant associé. L'ens

burkina2
        Contrôle de l'inventaire au Musée national
burkina5
       Participants devant la réserve didactique

eignement de la deuxième semaine a été assuré par M. Alain Godonou, Directeur de l'EPA, assisté de Mme Avaro et M. Ziva.

Objectifs et méthode :

Les objectifs de la première semaine de formation, d'une durée de 35 heures, étaient de permettre aux participants de créer et/ou utiliser : un registre d'inventaire, un fichier maître, des fichiers d'index (géographie, matières, catégories) ; de standardiser le vocabulaire ; de marquer et adresser une collection ; d'analyser une collection en en repérant les lacunes et définir une politique d'acquisition ; de contrôler l'inventaire des collections. Le cours a été articulé selon les quatre points suivants :

    • Documentation manuelle de base
    • Le contrôle de l'inventaire
    • L'enrichissement des collections
    • De l'inventaire manuel à l'inventaire informatisé.

La méthode d'enseignement était interactive et basée sur une mini-réserve avec système de documentation complet, conçu et réalisé par les participants tout au long de la semaine et des travaux dirigés dans les réserves du Musée national du Burkina Faso.

La deuxième semaine de 35 heures devait permettre aux participants de se familiariser avec les principes de base de la gestion stratégique (définitions et concepts), de définir la vision et les missions du Musée national, d'identifier les problèmes qui empêchaient le Musée de réaliser ses missions, et de réaliser un projet pilote pour ce même musée. La méthode d'enseignement était interactive et comportait de nombreux travaux pratiques en groupe.

Résultats :

Evaluation

Du point de vue formelle, les participants ont été soumis à un test d'évaluation final sur la documentation manuelle. Ils ont également remplis des questionnaires d'évaluation pour mesurer leur satisfaction par rapport au contenu de la formation et à leurs attentes.

Production effective

 

Sur le fond, les participants ont décidé d'un commun accord d'harmoniser leurs systèmes de documentation manuelle. C'est ainsi qu'ils ont adopté la numérotation tripartite pour l'ensemble des musées présents et le modèle de fiche dite de Niamey 1990. De plus ils ont lancé l'opération de contrôle d'inventaire au Musée national.

burkina6
      M. Alain Godonou, M. Mahamoudou Ouédraogo,
      M. Balamine Ouattara

Lors de la deuxième semaine, les participants ont élaboré une vision et défini les missions du Musée national.

Ils ont également préparé un projet pilote avec budget et planning pour le lancement du Musée national sur son nouveau site, le 11 décembre jour de l'Indépendance du Burkina. Les grandes lignes du projet ont été remises à M. Mahamoudou Ouédraogo, Ministre des Arts et de la Culture, qui a présidé la cérémonie de clôture et a marqué un accord enthousiaste. Le projet a commencé à être présenté à des partenaires potentiels dès la fin de la dernière journée de l'Atelier.

 

Vous êtes ici : Home Pôles d'activités Collections Activités Formations Gestion stratégique des ressources : rapport