L’atelier virtuel sur l’élaboration et l’actualisation des Listes indicatives, organisé par l’Ecole du Patrimoine Africain-EPA en collaboration avec le Fonds pour le Patrimoine Mondial Africain- FPMA, le Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, les organes consultatifs de la Convention du patrimoine mondial (ICOMOS et UICN) et le Ministère des Sports et de la Culture du Rwanda les 13 et 14 août derniers, a permis de passer en revue le processus d’élaboration de ladite liste, les principes et formats. Il a été également l’occasion de rappeler l’importance d’une telle liste dans les étapes d’élaboration des propositions d’inscription sur la Lpm. Les différents États parties participants, ont présenté l’état des lieux du patrimoine dans leur pays tout en ressortant les biens ayant une valeur universelle exceptionnelle susceptibles d’être proposés pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial dans les prochaines années.

A la suite des échanges et discussions, il est recommandé aux Etats parties de mener aussi des recherches sur les ensembles ruraux et urbains pour une Liste indicative représentative et de mettre en place un mécanisme de protection et de gestion des sites. Il est souligné aussi de décoloniser le patrimoine africain.