Le 7ème Cours régional francophone de renforcement des capacités des professionnels sur les propositions d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial s’est achevé le vendredi 27 novembre 2020.

L’allocution de clôture a été par le Directeur Adjoint de Cabinet du Ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts, Dr Jacques AGUIA DAHO sous le regard bienveillant du recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, le Professeur Maxime da CRUZ, président du Conseil d’Administration de l’Ecole du Patrimoine Africain-EPA.

Organisé par l’EPA, en partenariat avec le Fonds pour le Patrimoine Mondial Africain-FPMA, le Centre international d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels-ICCROM, le Ministère du Tourisme, de la Culture et des Arts du Bénin, le Centre du Patrimoine mondial-Cpm, les organes consultatifs de l’UNESCO (UINCN et ICOMOS) et le financement du Ministère norvégien des affaires étrangères, ce cours qui a duré 20 jours, soit du 09 au 27 novembre 2020, a permis aux experts et professionnels mais aussi de jeunes entrepreneurs venus du Burkina Faso, du Burundi, du Cameroun, de la Centrafrique, des Comores, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, du Mali, du Sénégal, et du Bénin de travailler sur la préparation des sept (07) dossiers portés par les Etats-parties présents à ce cours.

Dans son mot de bienvenue, le Directeur de l’EPA, Dr Franck K. OGOU parlant au nom de son institution et du FPMA, a rappelé aux participants l’espoir et les attentes que le continent africain place en eux afin d’améliorer la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial sur le continent à travers une meilleure représentativité sur la Liste du patrimoine mondial.

La remise des attestations aux participants et aux étudiants de la Licence 2 en gestion du patrimoine culturel de l’EPA qui ont suivi ce cours, en lieu et place de quelques modules prévus dans le cadre leur cursus et des moments de convivialité ont mis un terme à la cérémonie.