FINANCEMENT

UNE STRATEGIE DE FINANCEMENT DYNAMIQUE

« L’Afrique n’a pas besoin d’hommes forts mais de fortes institutions »Barack Obama, Président des Etats-Unis d’Amérique Discours du 11 juillet 2009, Ghana

Pendant longtemps, l’EPA n’a reçu de soutien direct d’un pays ou d’une institution. Elle doit chaque année, trouver des sources de financement pour couvrir son budget de fonctionnement. Elle devait trouver chaque année des sources de financement et travailler comme une petite et moyenne entreprise pour couvrir son budget de fonctionnement (salaires, entretien des locaux, fournitures de bureau, communication interne et externe, consommables, transports, et acquisition de matériel, etc). Aujourd’hui, les sources de financement du fonctionnement de l’EPA, se limitent à deux.

Les activités (65%)

Les activités organisées par l’EPA sont généralement financées par des partenaires extérieurs. L’EPA prélève un pourcentage qui varie désormais entre 10 et 30% du budget des activités et représentant les frais de gestion. D’autres fois, ces frais peuvent être remplacés par une contribution directe du budget des activités aux salaires ou à l’achat de matériel. A cela s’ajoute les reliquats des années précédentes et les honoraires de missions.

Les subventions (35%)

Le travail de l’EPA est de plus en plus reconnu par les pays qui bénéficient de ses services malgré un environnement économique mondial difficile. Ainsi, depuis 2014, certains pays ont accepté de lui octroyer une subvention annuelle ou spéciale subvention pour son fonctionnement et ses activités. Nous remercions vivement les Gouvernements du Bénin, de la Côte d’Ivoire, de l’Angola, du Gabon et du Tchad. Les autres pays sont les bienvenus.

Merci à tous nos donateurs.